Compte-rendu du conseil UFR du 10 décembre

Assas Patriote a été l’association étudiante la plus active lors du conseil UFR 2e et 3e cycles de Droit et Science politique du jeudi 10 décembre. Par souci de transparence, voici quelques unes de nos interventions :

1. Assas Patriote a rappelé au Conseil, au moment du vote du budget de l’UFR 2e et 3e cycles de Droit et Science politique le caractère inadmissible du « racket » qu’a subi le 27 avril notre faculté – d’un montant de 7 660 000 euros – opéré par le Ministère de Madame Vallaud-Belkacem (cf. publication d’Assas Patriote du 27 avril). Aucune autre association ne semblait gênée par le reversement des fonds de roulement de l’Université Paris II aux facultés mal gérées et endettées, ni même informée… Le service financier nous a assurés qu’un recours en justice avait été mis en œuvre. Assas Patriote a fait admettre audit service qu’une université vertueuse devait avoir une stratégie pour réduire ses fonds de roulement, faute de quoi, tout excédent de trésorerie serait susceptible d’être confisqué par l’État. Le service financier nous a répondu que l’Université Paris II investissait en ce moment dans l’immobilier à Paris pour réduire à moins d’un mois ses fonds de roulement. Pour résumer, Assas aura désormais moins de liquidités afin que l’État ne puisse plus les absorber…

2. Assas Patriote s’est par ailleurs opposé, de concert avec le Directeur de l’UFR 2e et 3e cycles de droit, Monsieur le Professeur Michel Grimaldi – et contre toutes les autres associations présentes – à la possibilité de soutenir les thèses de droit en anglais. Nous avons insisté sur le fait que les doctorants devaient faire preuve de reconnaissance à l’égard de la France. Notre pays permet de suivre de prestigieuses études à un coût dérisoire par rapport à de nombreux systèmes étrangers. Le coût d’un étudiant dans l’enseignement supérieur pour l’État tournant autour de 11 000 euros par an, la moindre des choses, à l’issue d’un cursus de huit années, c’est d’utiliser la langue française lors de sa soutenance.

3. Assas Patriote a enfin suggéré de promouvoir davantage la formation continue (formation suivie par des professionnels en plus de leur emploi). Outre le respect qu’il faut avoir pour les professionnels qui reprennent une formation universitaire en cours de carrière, nous prenons en compte le fait que la formation continue – dont les frais d’inscription sont hautement plus élevés que ceux des formations initiales – constitue une source de revenus très importante pour l’Université.

Information des étudiants sur ce qui se passe en coulisse. Stratégie. Convictions. Pro-activité lors des conseils étudiants. Les élus d’Assas Patriote espèrent être à la hauteur de vos attentes !

Laisser un commentaire