Islamisation et sociétés privées de sécurité : les « radicaux » terrorisent, les « modérés » sécurisent

Si un secteur a le vent en poupe ces derniers temps, c’est bien celui de la sécurité.

Le terrorisme a des conséquences très variées. On a déjà noté qu’il soutenait le marché de la bougie et celui des couronnes de fleurs, mais ce n’est pas tout !

Corolaire des attentats : embauche de vigiles à tour de bras. 

Partout en France, devant les universités, des dispositifs de sécurité ont vu le jour. Sur le principe, c’est positif, ces dernières sont des cibles de choix.

Ce qui l’est moins, ce sont les témoignages concernant les personnels de sécurité : ça ne parle pas un mot de français et ça fait le Ramadan.

Pas de généralisation les enfants ! Pas de cynisme ! D’ailleurs pensez à votre gélule Padamalgam matin et soir…

Toujours est-il que, non content d’ensanglanter le pays, le terrorisme islamiste crée des emplois pour la communauté musulmane sous-diplômée. Chapeau.

La découverte de ce double-jeu ne date pas d’hier : vous souvenez-vous de ce cliché montrant une femme voilée contrôlant au détecte-métaux une touriste dans un aéroport ?

Pourquoi faire les choses discrètement quand le pays hôte se montre aussi niais et couard ? Le peuple français se fait liquider le soir et contrôler le matin par la communauté musulmane et cette mauvaise farce est partie pour durer.

Laisser un commentaire