Décryptage de l’UEP : quelles nouveautés concernant la Sécurité sociale étudiante ?

En vertu du plan étudiant voulu par le gouvernement d’Emmanuel Macron, quelques changements sont à prévoir pour la rentrée universitaire.

L’une des mesures phares du plan gouvernemental est la suppression de la cotisation au régime de la sécurité sociale étudiante et la création de la Contribution à la Vie Étudiante et de Campus (CVEC). Jusqu’alors, la majorité des étudiants devaient s’acquitter de leur cotisation (217€, gratuite pour les boursiers) afin de pouvoir bénéficier des services de l’Assurance maladie remboursant 70% de leurs frais médicaux (les 30% restants devant être assumés par une complémentaire santé). À partir de l’année universitaire 2018-2019, l’affiliation à la sécurité sociale sera gratuite, vous n’aurez donc plus besoin de payer ladite cotisation pour bénéficier des services de l’Assurance maladie. Les étudiants qui poursuivent leurs études conserveront leur mutuelle étudiante mais les nouveaux arrivants resteront affiliés à la mutuelle de leurs parents.

D’un montant de 90 €, la CVEC sera à la charge des étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur. On attend donc les larmes de crocodile de Lilâ le Bas, présidente de l’UNEF, plaidant dans les médias que cette contribution inique risque de mettre en péril la subsistance de centaines de milliers d’étudiants. Seront toutefois exonérés de cette contribution les étudiants boursiers, étrangers et, bien entendu, les étudiants clandestins. Nous espérons que ce régime de faveur pour les personnes en situation irrégulière consolera notre Lilâ bien-aimée.

Récoltée par les CROUS, la CVEC sera redistribuée aux établissements supérieurs publics ou privés afin de permettre un meilleur accès aux services médicaux et sociaux aux étudiants ainsi que l’organisation d’événements sportifs et culturels au sein des universités.

Laisser un commentaire