Christophe Castaner : l’ennemi de l’Intérieur

Le récent remaniement n’en est pas un. Il ne débouche pas sur la professionnalisation espérée. Surtout, il ne démontre aucun changement de cap.

Nomination on ne peut plus préoccupante : celle de Christophe Castaner, jusque-ici chargé des relations avec le Parlement, à l’Intérieur.

Formidable… rappelons qu’en novembre 2017, il n’avait pas hésité à faire l’éloge de l’Islam, la qualifiant de « religion du bonheur, de l’amour… ». Nous l’invitons à parcourir quelques sourates, un jour…

Castaner est, comme beaucoup de ses ex-camarades du feu Parti Socialiste, islamophile. Ses interventions ne font qu’alimenter, dans la tête des islamistes, la conviction que les institutions s’écraseront systématiquement face à leur projet de conquête, quartier après quartier.

Nous savions que Macron allait nécessairement nommer un pitre à ce ministère, mais choisir Christophe Castaner est irresponsable et dangereux. Une très mauvaise farce… Il n’y a aucun doute qu’il ne saura en aucun cas assurer la sécurité de nos compatriotes ni lutter contre le sentiment d’impunité. L’ennemi de l’Intérieur… un surnom qui ne lui va pas trop mal !

Laisser un commentaire