🚨 Abus de pouvoir au CROUS de Paris : concerts et défilés africains organisés par le président d’une résidence étudiante 

🚨 Abus de pouvoir au CROUS de Paris : le président d’une résidence étudiante est accusé d’organiser des concerts et des défilés pour la diaspora camerounaise ainsi que de loger gratuitement des proches.

L’UEP a été contactée par des étudiants logeant au sein de la résidence étudiante Citeaux, située au 45 boulevard Diderot, à Paris. Cette résidence est rattachée au CROUS, établissement public chargé du logement étudiant, de la restauration universitaire et de la vie culturelle étudiante.

Depuis trois ans, dans les locaux de la résidence destinés aux étudiants, Francis Yengue, employé du CROUS de Paris et président de cette résidence, a organisé plusieurs galas de bienfaisance pour la diaspora camerounaise, des réveillons, des défilés et même des concerts. Le tout, en facturant les entrées et en causant de fortes nuisances pour les étudiants. Le tapage, récurrent, s’étire parfois toute la nuit, y compris en période d’examen (trois-cents étudiants logent dans cette résidence).

Des soupçons pèsent également sur M. Yengue concernant l’hébergement, à titre gratuit, d’au moins deux personnes de sa famille, un neveu et une nièce. Des places seraient potentiellement occupées de façon illégale, par des personnes non étudiantes – un jeune sans activité et un actif – au détriment des étudiants à la recherche d’un logement mis sur liste d’attente.

Le CROUS Paris couvre cet individu. Les étudiants de la résidence ont envoyé un courrier au chef de cabinet du CROUS Paris le 13 septembre. Un entretien a eu lieu dans la foulée au cours duquel plusieurs étudiants ont pu témoigner au sujet des événements organisés et des logements concédés. A la question de savoir si ces locaux étaient privatisables, Brigitte Nezondet (chef de Cabinet du directeur du CROUS de Paris) et Jean-Pierre Begin (directeur de la modernisation et du développement des politiques de sites) ont répondu que la location devait être justifiée par une mission à destination des étudiants, comme ce serait le cas pour de la formation professionnelle. En aucun cas ces locaux ne peuvent permettre la tenue d’évènements privés et facturés, encore moins source de tapage nocturne. Les responsables du CROUS Paris susmentionnés, à qui des flyers et des photos des évènements ont été communiqués, ont indiqué lors de cet entretien qu’une enquête allait être menée. Aucune suite n’a cependant été donnée depuis la rentrée.

Des étudiants ont décidé de s’adresser directement ce samedi soir, à l’issue d’une énième cérémonie « Miss africaine », à M. Yengue, lequel a dans un premier temps nié en bloc les nuisances, puis invité les étudiants dérangés à déménager ; lien vers vidéo des échanges entre des étudiants et M. Yengue :
https://www.dropbox.com/s/1810gile79n3qju/Vid%C3%A9o%20sur%20le%20directeur%20de%20la%20R%C3%A9sidence%20Citeaux%20interpellant%20avec%20violence%20les%20%C3%A9tudiants.mp4?dl=0

Les étudiants réclament la fin immédiate des nuisances nocturnes liées aux évènements organisés par M. Yengue et souhaitent que les locaux soient de nouveau mis à leur disposition et non détournés à des fins communautaires.

Ils souhaitent également mettre en lumière publiquement les abus de pouvoir commis M. Yengue et l’inaction du CROUS.

Lien vers plusieurs événements organisés par M. Yengue dans les locaux du CROUS :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1149024701913778&set=a.125836310899294&type=3&permPage=1

https://www.facebook.com/pg/rencontresafricaines/photos/?tab=album&album_id=1756466374595556

https://www.facebook.com/andremari.magagnie/media_set?set=a.596351454048174&type=1

https://www.facebook.com/groups/164386030399952/permalink/813467295491819/

2 commentaires sur “🚨 Abus de pouvoir au CROUS de Paris : concerts et défilés africains organisés par le président d’une résidence étudiante 

  1. Tristement c´est un cas grave et réel. Il nous est difficile à nous même de croire que ce genre de choses puisse arriver en France. On penserais que c´est une Banana Republique!

Laisser un commentaire