Qui sommes-nous ?

12764374_472990802906291_7522636652847852330_o

UEP2L’Union des Etudiants Patriotes est une fédération étudiante indépendante de tout parti politique qui a vu le jour en février 2014 à l’Université Paris II Panthéon-Assas. Elle a pour devise « Jeunesse. Liberté. Identité. ».

Elle comprend des antennes dans plusieurs régions de France.

Ses objets sont les suivants :

• Fédérer les étudiants patriotes.

Notre objectif est de faire converger les esprits critiques et libres et de constituer un réseau patriote.

A ce titre, nous fédérons les étudiants qui ne réduisent pas le patriotisme au souverainisme. Si nous considérons qu’un peuple n’est pas libre s’il ne décide pas – ce qui fait de nous des souverainistes – l’identité française, ainsi que le mode de vie français, constituent un héritage que nous défendons sans craindre les tabous.

Nous sommes donc un garde-fou à toute dénaturation du patriotisme.

Notre ligne n’exclut pas non plus les questions de société. Selon nous, le progrès n’est pas ce qui est nouveau mais ce qui est mieux.

• Organiser des conférences dans les établissements de l’enseignement supérieur français.

L’UEP a pour objectif de faire des établissements de l’enseignement supérieur des lieux de développement personnel. Il s’agit d’un impératif compte tenu de la vacuité des programmes dans le secondaire.

Grâce à l’organisation de conférences, l’UEP souhaite fournir des outils de compréhension de l’actualité aux étudiants et faire exister le débat, notamment sur des sujets délaissés par les associations traditionnelles (souveraineté, identité, famille, patriotisme économique, etc).

L’objectif est donc de diffuser un nouveau message dans les facultés. Un message qui place la patrie, le mérite et la famille au coeur de notre société. A ce titre, nous sommes l’anti-mai 68.

• Emettre des propositions académiques et pratiques dans les conseils étudiants (CA, CEVU, UFR).

L’Union des Etudiants Patriotes a obtenu ses premiers élus en mars 2015 à l’Université Paris II Panthéon-Assas.

Ces élus ont d’ores et déjà obtenu à Assas l’exclusivité de la langue française lors des soutenances de thèse en droit. Ils ont défendu l’enseignement de l’histoire du droit et réclamé l’harmonisation des systèmes de notation au sein de chaque équipe de travaux dirigés (contrôle continu) ainsi que la systématisation de l’évaluation des chargés de travaux dirigés.

En 2016, l’UEP défendra notamment la laïcité ainsi que la sécurité dans les universités et proposera une politique budgétaire permettant aux établissements de se mettre à l’abri des prélèvements possibles par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en cas de fonds de roulement supérieurs à deux mois.

Les propositions de l’UEP promeuvent également la méritocratie, le développement d’ateliers pratiques, le rapprochement avec le marché du travail et l’autonomie académique des universités. Cette dernière garantit, pour la conception des programmes, un pouvoir de décision aux personnes les mieux informées des attentes des recruteurs et de la situation du marché du travail, à savoir les Professeurs.

Les établissements du supérieur peuvent ainsi bâtir un projet sur mesure et faire des choix stratégiques pour assurer au mieux leur mission d’insertion professionnelle des étudiants.

Pour lire notre programme : uniondesetudiantspatriotes.fr/notre-programme/